Présentation

Aéroport de La Réunion Roland Garros : partie intégrante du patrimoine de l'île

 


 

En 1929, l’histoire aéronautique de La Réunion a commencé ici, au lieu-dit Gillot, avec l’atterrissage du premier avion sur l’île. Le site accueille aujourd’hui le 11ème aéroport français en nombre de passagers. Il porte le nom de Roland Garros, pionnier réunionnais de l’aviation et héros de la Première Guerre mondiale. L’aéroport est la principale porte d’entrée et de sortie de l’île. Il a grandi et s’est modernisé en même temps que La Réunion et représente pour ses habitants un lieu d’émotions, celui des grands départs et des retrouvailles, du lien avec la France métropolitaine et le reste du monde. Il accueille les premiers pas des visiteurs, leur offre les premières minutes du spectacle de la nature insulaire, entre Océan indien et montagnes tropicales. Autant qu’une infrastructure essentielle, l’Aéroport de La Réunion Roland Garros est un lieu emblématique du département :ses gestionnaires œuvrent à cultiver cette forte dimension symbolique.

En baptisant son aérogare passagers du nom de « Roland Garros », en 1994, l’aérodrome de Saint-Denis Gillot, premier aéroport international de La Réunion, a souhaité rendre hommage au célèbre pionnier de l’aviation né à Saint-Denis de La Réunion le 6 octobre 1888. Ce nom devient le nom officiel de l'aérodrome par arrêté du 14 juin 2011.

Etendue de la concession

  • L'état a concédé la mise en place, la sûreté, l'exploitation et la gestion des structures au sol, où s'opère la rupture de charge entre le transport aérien et le transport terrestre en conservant la tutelle technique et financière.
  • L'état n'a pas concédé : la navigation aérienne, la sécurité aérienne et le contrôle aux frontières

     

Organisation générale de l'exploitation concédée

Les missions assurées en direct par la Société Aéroport de La Réunion Roland Garros : Exploitation de l'aérogare passagers, exploitation de l'aérogare de fret, service SSLIA et péril animalier, entretien et maintenance des installations concédées.

  • Les missions sous-traitées ou sous-concédées : Accueil et information du public, Assistance aéroportuaire, Inspection-filtrage des passagers et des bagages cabine, Contrôle des bagages de soute, Commissariat aérien, Avitaillement en carburant, Distribution d'eau et épuration, Traitement des passagers PHMR
  • Les missions de la Société Aéroport de La Réunion Roland Garros :
  1. Construire, entretenir et adapter les structures aéroportuaires pour satisfaire les besoins des clients.
     
  2. Exploiter les installations aéroportuaires banalisées, soit directement, soit par le biais de sous-concessions ou de sous-traitance, et coordonner l'utilisation de ces installations
     
  3. Promouvoir l'Aéroport de La Réunion Roland Garros en cohérence et en collaboration avec les collectivités locales et leurs organismes de promotion en respectant les obligations du cahier des charges de concession (service public, égalité de traitement des usagers,...) et les réglementations en vigueur

     

Création de la société aéroportuaire

Aéroport de la Réunion Roland Garros, 1ère société aéroportuaire française ultra-marine, société anonyme opérationnelle depuis le 20 juin 2011.Le Conseil de Surveillance, réuni à cette date, a élu son Président Ibrahim PateL et son Vice-président Joël Rault, et nommé les membres du Directoire présidé par Jean-Paul Noël, Directeur de l’aéroport.
L’avenant de prolongation jusqu’en 2048 de la concession aéroportuaire a été signé ce 20 juin 2011 à l’issue du premier Conseil de Surveillance entre l’Etat (représenté par M. Bissauge, de la Direction Générale de l’Aviation Civile) et la nouvelle société (représentée par M. NOEL, jusqu'alors Directeur de l'aéroport). 

  • Le premier avion

    L’aviateur Marcel Goulette accomplit
la première liaison aérienne entre la métropole et la Réunion en 1929. Son Farman se pose dans un champ de la propriété de Gillot, aménagé pour l’occasion. A partir de 1933,
le site est utilisé par l’aéro-club Roland Garros.

  • La première piste

    Après la Deuxième guerre mondiale, la desserte aérienne de l’île s’organise. Le terrain de Gillot devient l’aéroport de la Réunion, une piste revêtue de 1 870 m y est construite.

  • La première aérogare

    Une première aérogare est édifiée près
 de la mer, dans le prolongement du quartier de Maperine.

  • La CCIR gestionnaire

    L’Etat confie la gestion de l’aéroport
à la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion. Le trafic aérien se développe entre la métropole et la Réunion, via Madagascar.

  • Le premier Boeing

    La piste est portée à 2 670 m afin de permettre l’atterrissage des quadriréacteurs. Le premier B 707 d’Air France se pose à Gillot, dont l’aérogare est agrandie.

  • Nouvelle aérogare

    Les installations de l’aéroport sont déplacées au sud de la piste. L’aérogare actuelle voit
 le jour, ainsi qu’une aérogare fret et un ensemble de bâtiments techniques.

  • Naissance d’Air Austral

    La compagnie réunionnaise développe une activité moyen-courrier sur l’océan Indien, qui s’étendra au long-courrier et à la desserte de la métropole à partir de 2003.

  • Création de Réunion Air Assistance

    La société d’assistance aéroportuaire propose ses services à toutes les compagnies aériennes et vient compléter l’offre d’Air France.

  • La piste longue

    Une deuxième piste est mise en service. Longue de 3 200 m, elle permet aux avions de décoller à pleine charge et d’effectuer des vols sans escale vers la métropole. A l’occasion de son inauguration,
le 26 novembre, l’aérogare est rebaptisée « Aéroport de la Réunion Roland Garros » en hommage au pionnier
de l’aviation natif de la Réunion.

  • Nouvelle aérogare fret

    Une nouvelle aérogare fret est livrée dans la partie Est du domaine aéroportuaire et mise en service en 2002.

  • Extension de l’aérogare passagers

    Après cinq années de chantier, la surface
de l’aérogare passe de 11 500 m2 répartis sur 3 niveaux à plus de 26 500 m2 répartis sur 5 niveaux. 

  • L’Asie en direct

    Ouverture d’une liaison régulière entre la Réunion et l’Asie (Bangkok) par Air Austral, en partage de code avec Air Madagascar puis sous ses couleurs à partir de 2011.

  • L’A 380

    Un Airbus A 380 se pose en vol d’essai à l’Aéroport de La Réunion Roland Garros.

  • La société aéroportuaire

    La concession de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros est transférée à une société aéroportuaire constituée par l’Etat, la CCIR et les collectivités locales.

  • Nouvelle identité visuelle

    Création et lancement de la nouvelle identité visuelle de l'Aéroport de La Réunion Roland Garros

  • Renforcement et élargissement des pistes

    Début des travaux de renforcement et élargisssement des pistes et taxiways

  • Extension Est

    Démarrage des travaux du chantier de l'extension Est de l'aérogare passagers

  • Travaux pistes et taxiways

    Livraison finale des travaux de renforcement des pistes et taxiways et d'élargissement des accotements

  • Centrale électrique de secours

    Démarrage des travaux de construction de la nouvelle centrale électrique de secours à l'ouest du domaine aéroportuaire

  • Certification de la société aéroportuaire

    Certification de la Société Aéroportuaire aux normes ISO 14001 (management de l'environnement) et ISO 50001 (management de l'Energie), renouvellement de la certification ISO 9001 étendue à l'aérogare fret

  • Inauguration de l'extension Est

    Inauguration de l’extension Est de l’aérogare passagers et livraison de la phase I du programme d’investissements 2001-2015