Export de végétaux depuis La Réunion : Nouvelles modalités à compter du 14 décembre 2019

La réglementation de l’Union européenne relative à la santé des végétaux qui permet de protéger le territoire européen (métropolitain et ultramarin) face à l’introduction et la dissémination d’organismes nuisibles aux végétaux évolue.

Deux règlements européens, applicables au 14 décembre 2019, induisent, pour La Réunion et les autres départements d’outre-mer, la nécessité de :
• Renforcer la protection face au risque d’introduction d’organismes nuisibles ou de maladies végétales,
• Maintenir un niveau élevé de protection du territoire européen au regard du risque d’introduction de ravageurs inexistants en Europe continentale mais présents outre-mer (par ex. pour La Réunion : la mouche de fruits ou Bactrocera Dorsalis.)

Ces évolutions réglementaires seront mises en œuvre progressivement et de manière pragmatique à La Réunion. Une concertation des acteurs concernés menée par la DAAF sous l’égide du préfet a permis de définir les modalités locales d’export de végétaux pour la saison fruitière 2019/2020 (ananas, letchis, fruits de la passion ou orchidée par exemple).

Aussi, à partir du 14 décembre, les nouvelles modalités d’export de végétaux sont pour les particuliers souhaitant voyager avec des végétaux dans leurs bagages en cabine ou en soute :

Les voyageurs souhaitant amener avec eux des végétaux soumis aux contrôles dans leurs bagages (letchis, fruits de la passion ou orchidée par exemple) devront se présenter auprès des inspecteurs phytosanitaires présents dans l’aérogare passagers. Les inspecteurs procéderont à un examen des produits sur place et pourront délivrer les documents obligatoires pour le voyage. Ces formalités ne seront pas nécessaires lorsque la quantité de végétaux par voyageur ne dépasse pas 5 kilogrammes. Il est recommandé aux voyageurs de prendre leurs dispositions pour la réalisation de ces formalités.

Plus d'infos