2020-2024 : L’Aéroport Roland Garros maintient l’ambition de son projet de construction d’une aérogare bioclimatique

Fortement impacté par la crise sanitaire et la chute du transport aérien depuis mars 2020, l’aéroport de La Réunion Roland Garros reprogramme le projet d’extension de ses installations tout en réaffirmant son ambition de le faire aboutir en 2024, avec le soutien de l’Etat et de la Région.

La Société Aéroportuaire œuvre actuellement à la refondation de tous ses programmes d’investissements, afin de tenir compte du recul inédit de son activité – 65% de passagers en moins au cours des huit premiers mois de l’année. Grâce au soutien apporté par l’Etat et la Région Réunion, en tant qu’autorité de gestion du programme européen FEDER, dans le cadre du plan de relance, un programme d’investissements de 146 millions d’euros pourra être maintenu jusqu’en 2024.

La Société Aéroportuaire pourra également compter sur le soutien de la Banque Européenne d’Investissement, dans le cadre de l’accord de financement conclu en décembre 2017, qui a permis la poursuite des chantiers en cours (réaménagement des espaces de stationnement et des accès à l’aérogare passagers, construction d’une deuxième centrale photovoltaïque). L’aéroport Roland Garros continue ainsi à tenir son engagement sociétal, en contribuant à l’activité économique locale tout en réduisant son impact environnemental.

 

Nouveau phasage

L’aéroport Roland Garros réaffirme son ambition d’agrandir ses installations afin d’être au rendez-vous de la reprise du trafic et d’accueillir  3 millions de passagers à l’horizon 2024, dans des conditions optimales de capacité, de sécurité et de confort. Il maintient son projet de nouvelle aérogare ouest en adaptant le phasage de sa réalisation au nouveau contexte. La Société Aéroportuaire souligne la pertinence de la conception bioclimatique de la future aérogare : la priorité donnée à la ventilation naturelle permettra de répondre aux exigences sanitaires en renouvelant l’air intérieur du bâtiment à un rythme élevé. Cette phase d’investissement permettra également de satisfaire à la nouvelle norme européenne de contrôle des bagages de soute à partir du 31 juillet 2022.

Le 8 septembre 2020, le conseil de surveillance de la Société Aéroportuaire, présidé par Marie-Anne Bacot, a confirmé son appui au projet aéroportuaire, dont la réalisation est indispensable pour répondre aux besoins du territoire. Pour rappel, la Société Aéroportuaire est une société privée dont les actionnaires sont publics : Etat (60%), Chambre de Commerce et d’Industrie de La Réunion (25%), Région Réunion (10%), commune de Sainte-Marie (5%).