Aller au contenu principal

Développement durable

Innover pour faire face aux enjeux environnementaux

La maîtrise et la diminution des impacts environnementaux liés à l’exploitation et aux autres activités de l’aéroport font partie des principaux axes stratégiques de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros, au même titre que le développement des infrastructures, de la performance économique, de l’élévation des compétences de son personnel et de l’amélioration de la satisfaction client.

En savoir plus
CENTRALE SOLAIRE

Gestion raisonnée des déchets

Le tri sélectif des déchets générés par la plate-forme aéroportuaire est opérationnel depuis mars 2014. 70 poubelles à deux compartiments ont été positionnées du parking à la salle d’embarquement, ainsi qu’à l’aérogare fret. En parallèle, l’aéroport a mis en place un dispositif de collecte sélective à l’attention des entreprises et services administratifs qu’il héberge, de manière à orienter les déchets triés vers des bornes installées à l’extérieur de l’aérogare. Objectif : dans un délai de cinq ans, ne plus envoyer en décharge finale aucun déchet recyclable. Sur les 200 tonnes de déchets produits chaque année par l’aéroport, 140 tonnes sont  potentiellement recyclables.

Mi-2014, une déchèterie dédiée aux déchets dangereux (huiles usagées, bombes d’aérosols et divers contenants de produits chimiques, ampoules et néons, déchets d’équipements électriques et électroniques) a d’autre part été mise en service au sein d’un des ateliers de la Société Aéroportuaire. Une procédure garantissant la traçabilité de ces déchets jusqu’à leur évacuation vers les filières de traitement a été instaurée.

Maîtrise des consommations d’énergie

L’aéroport de La Réunion Roland Garros a lancé en 2014 un plan d’actions de maîtrise de l’énergie, sur la base d’un audit de performance énergétique réalisé en 2013. Les premières actions ont porté sur la gestion de la climatisation des bâtiments et la mise en place de dispositifs d’éclairage moins énergivores. Elles ont permis, en un an, de réduire de 6% la consommation de l’aérogare passagers.

La convention signée ce 26 mars 2015 avec EDF doit dynamiser ce plan qui intègre plus d’une centaine d’actions.

Maîtrise des rejets

Après la réfection du réseau de traitement et d’évacuation des eaux pluviales côté piste, plusieurs chantiers de modernisation et d’augmentation des capacités de ces réseaux, côté ville, sont en cours.
A terme, la station d’épuration de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros doit d’autre part être reliée à celle du Grand-Prado.

Une série de campagnes de mesure de la qualité de l’air sur l’ensemble de la plate-forme aéroportuaire, en 2013 et 2014, a enfin démontré l’excellente qualité de l’air ambiant, à l’exception de la zone la plus proche de la route nationale, exposée aux émissions du trafic automobile.

evacuation eaux pluviales
PETREL

Protection de la faune et de la flore

Courant septembre 2012, des travaux ont permis de proposer un habitat de substitution à une population de chauve-souris, appartenant à l’espèce protégée « petit molosse », qui s’était logée dans les jointures intérieures de l’aérogare passagers et provoquait des nuisances olfactives.

Lors du chantier d’élargissement et renforcement des pistes, qui s’est déroulé essentiellement de nuit en 2013, un soin particulier a été apporté à l’éclairage pour limiter la pollution lumineuse (éclairages dirigés vers le bas pour ne pas provoquer l’échouage des pétrels).

La présence de hérons et de poules d’eau dans l’embouchure de la rivière des Pluies, classée Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), a d’autre part été prise en compte lors de la conception du nouveau réseau de traitement et d’évacuation des eaux pluviales sur les pistes, opérationnel depuis la fin 2013.